Histoire des montres Bulgari

Sotirio BulgariOriginaire d’un village de l’Epire (Grèce) et issu d’une famille d’orfèvres, Sotirio Bulgari émigre en Italie en 1879.
En 1884, le fondateur ouvre sa première boutique à Rome où il vent des bijoux et accessoires de mode destinés à mettre en valeur la personnalité.
Sotirio transmet, à ses fils Costantino et Giorgio, ses secrets du métier afin qu’ils reprennent peu à peu l’activité familiale.
Lors de la seconde guerre, Bulgari s’éloigne de la stricte dominance de l’Ecole Française et se démarque par son propre style, inspiré par le classicisme gréco-romain, la Renaissance italienne et l’Ecole Romaine d’Orfèvrerie du XIXe siècle.
Les années 70 marquent le début de l’expansion internationale ainsi que la montre Bulgari•Bulgari, considérée aujourd’hui comme un classique.
Au début des années 80, la société Bulgari Time, chargée de la création et de la production de toutes les montres Bulgari, s’installe à Neuchâtel, en Suisse.

Bulgari

 

La montre Grande Sonnerie Quantième Perpétuel

Plus d’informations.

 

La montre Daniel Roth Carillon Tourbillon

Plus d’informations.

 

Quand Bulgari et Maserati ont choisi de partager leurs idéaux et visions d’excellence,
on obtient la montre Bulgari Octo Maserati

 

Le blog/forum Bulgari,
Bulgari sur Twitter.

 

Rêvons, rêvons mais je n’ose pas imaginer le prix de ces montres de luxe ! 😮

Ceci n’est pas un article sponsorisé (j’aimerais bien)
mais juste la présentation de merveilleuses vidéos de mécanismes de précision.

 

Articles qui pourraient vous intéresser :

 

Oxygenez-vous.com

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire