Test : Philips Eveil Lumière

Après TRND (test de bande dessinée et poudre coiffante),
je me suis encore inscrit à un site qui permet de tester des produits en avant première.

Ce site s’appelle « Les initiés » (The insiders)

Les initiés

Clique sur l’image pour accéder au site
et t’inscrire (si tu le souhaites)

Les Initiés est un réseau dont les membres ont la possibilité de tester gratuitement les dernières nouveautés et de partager leurs expériences avec leurs amis.
Si on souhaite conserver le produit à la fin du test, une réduction est proposée sur le prix d’achat normal.

Donc pour mon premier essai, j’ai eu l’occasion de tester pendant 30 jours,
le réveil Eveil Lumière de Philips
Philips Eveil Lumière

Résultat : je n’ai pas apprécié ce produit : explications ci-dessous.

D’après les points forts du produits :
La lumière naturelle vous réveille progressivement

Pour ma part, à la première lueur du réveil (même faible), je suis complètement réveillé, donc pour le réveil progressif c’est plutôt raté ! 😀

On peut aussi le régler, le soir, pour diminuer progressivement la lumière et « faciliter » le passage en phase de sommeil

De la même façon, tant qu’il y a de la lumière dans la chambre, j’ai du mal à trouver le sommeil !

Les sons naturels vous réveillent en douceur

Personnellement, les bruits d’eau qui coule me donnent une forte envie d’aller aux toilettes et les oiseaux qui chantent à côté de l’oreille ne me donnent pas envie de me réveiller en douceur !

efficacité naturelle prouvée cliniquement

Je ne sais pas quels sont les cobayes qui ont testé cliniquement le produit : des personnes qui ont largement le temps de se lever le matin et qui n’ont pas d’impératifs horaires, sans doute…
Pour aller travailler, je me lève à 6 heures afin d’avoir le temps de déjeuner, faire ma toilette et me préparer et je pars à 7 heures.
Si je dois me réveiller progressivement, je dois régler le réveil lumière 20 à 30 minutes avant, soit 5h30 à 5h40 !!! 😮
Et comme, je me réveille à la première lueur (voir plus haut), cela fait un peu tôt pour commencer la journée, non ?
Encore un argument commercial, comme les crèmes de beauté,
sans doute…
prouvé cliniquement : alors on est sensé leur faire confiance !?

Bien sûr, je ne critique pas les qualités techniques de ce produit qui est très au point au niveau réglages et programmations des phases de réveil ou d’endormissement.
Philips, en tant que fabricant de lampes depuis plus de 100 ans, a développé une lampe aux prouesses extraordinaires (ce n’est pas de la pub, je le pense !)
Mais, finalement, après quelques jours de test (je ne l’ai pas testé 30 jours),
ce produit ne me convient pas du tout.

 

Et vous, avez-vous eu l’occasion d’utiliser ce type de réveil lumière ?
N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

 

Le site Les Initiés,
Les Initiés sur Facebook.

 

Articles qui pourraient vous intéresser :

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Un commentaire sur “Test : Philips Eveil Lumière

  1. Quatrième nuit : une fonction de plus Bon, ça y est, le réveil est réglé, on peut donc s’endormir et se réveiller tranquille, sans bidouille… Mais non, tiens, essayons une fonction qu’on avait pas essayé : le réveil est là, sur la table de chevet, en lieu et place de ma petite lampe de chevet… Voyons donc s’il remplace bien cette lampe pour lire mon petit magazine (je me suis pris le hors série de Architectures A Vivre spécial voyages, plutôt sympathique…) avant de me coucher. Et bien oui, sur la position maximale (20), l’éclairage est vraiment largement suffisant pour servir de liseuse. On peut même activer la fonction sleep pour définir une durée au bout de laquelle la radio interne et la lampe vont s’éteindre, histoire de vous rappeler qu’il est vraiment l’heure de dormir. Par contre, cette fonction agit en éteignant la lampe en un peu moins d’une seconde, ne vous attendez pas à avoir un simulateur de crépuscule comme certains appareils concurrents, mais j’avoue qu’autant je suis attiré par l’éveil lumière, autant une lampe qui progressivement m’empêche de lire sereinement tout en m’empêchant de dormir de suite, ça ne m’attire pas. On dira donc que Philips a eu une bonne idée en ne proposant pas cette fonction (bon, ça a peut-être un effet bénéfique sur le corps, mais j’en doute). Aller, au dodo!

Laisser un commentaire